MON LIVRE D'OR

Obtenez 1000 visiteurs rapidement !
Obtenez 1000 visiteurs rapidement !
Outils webmasters Compteur Chat Forum Sondage Découverte Référeur

Signer le livre | Retour au site
Livre d'or créé le 1/3/2000 09:15 Administré par
243 messages dans ce livre. Pages: [1]-[2]-3-[4]-[5]

Salut Bernard, Bravo, je vois que le site continue à évoluer. De mon côté je me suis remis sur Internet pour touver des infos. Chez moi, j'ai retrouvé des magazines sur les nuitées aixoises des années 80. Si tu veux des copies, n'hésites pas. L'an dernier j'ai rencontré Pascal Obispo au Cap Ferret. Au mois de juillet je suis allé voir le concert de Rachid Taha, le rock n'est pas mort avec la reprise des Clash "Rock in the casba". Bonne contination et toutes mes félicitations. Amicalement, Jean-Louis.

- De cruvellier le 1/9/2005. Pays: France   Région: PACA

 Bravo pour votre site fabuleux ! Je suis tombé dessus par hasard et je ne regrette vraiment pas ce voyage au coeur des 60's - 70's ! J'ai été particulièrement touché par le réçit de votre relation avec Gloria ! Cette fin tragique est boulversante. Encore bravo !

- De Nicolas le 26/8/2005. Pays: France  

Votre site est très beau.

- De serge le 9/8/2005. Pays: France   Région: Paris

 Salut merci pour ce voyage dans le temps , ce site est très nourri, instructif et touchant. La meilleure partie de ma jeunesse se situe plutôt dans les années 90 et se construit toujours un peu même si le temps passe ,que le boulo (ou le manque de job) nous happe et que les potos s'éloignent et s'installent pour (déjà ) asseoir une respectabilité etc etc .Je suis née en 72 et j'ai été baignée dans de la bonne zizic (merci pôpa môman;)) Non pas nostalgique car les djeuns sont toujours là à condition qu'ils essaient de trouver du son ailleurs que sur les ondes qui nous bassinent des merdouilles habituelles ( sigh à 17 ans je pestais , je peste toujours , car où sont les bonnes émissions de sons ? ça craint) Il y a tant de groupes alternatifs français qui n'ont pas eu la chance de tenter une percée médiatique . Heureusement les Zinrocks comblent le vide . Soyons confiant malgrè tout les années 2000 ne font que commencer ... miaou12 PS: quelques p'tit sons: Tahiti 80, andrew bird and the mysterious production of eggs, boom bip, winter et bogue, franck monnet, hyperclean (coup de coeur assuré !!)Syd matters, telepopmusic ...

- De miaou12 le 1/8/2005. Pays: France   Région: oise
  http://nonnonnonanonyme

bonjour et bravo pour ce site ou je suis tombé par hasard !!! je fus fasciné par vos recit et votre vit en général. j'ai 24 ans aujourd'hui et je suis loin de pouvoir imaginer les frasques que vous avez pu avoir durant votre epoque. comme vous je sors bokou dans les clubs parissiens de la capitale j'essaie e me fondre dans la masse de ces personnes qui te demandent un cv avant de pouvoir t'adresser la parole j'aurais voulus vivre cette époque ou il fallait etre malin et culotté ou la personne passé avant ton statut social!!!!! ceci etant on ne peut rien n'y changer c'est la vie c'est comme ca . j'ai vraiment apprecier votre site et votre histoire !!!

- De alfred le 1/8/2005. Pays: France   Région: paris

C'est très émouvant de trainer par là...je suis très contente d'avoir cliqué...

- De PALEBLUEYES le 13/7/2005. Pays: France   Région: PARIS
  http://www.20six.fr/PALEBLUEYES

<b>très bien comme site</b>

- De Paulz le 10/7/2005. Pays: France  

 Les photos sont très réussi et le site est très bien.

- De Pier le 2/7/2005. Pays: France   Région: rhone

 comme tu te la joues avec tout tes concerts.....alors que nous on loupe le concert de l'année MP,PWE,FW and GC (jazz vienne 2005) Lache des places...fait pas ta fnac

- De jeje le 2/7/2005. Pays: France  

Véritable machine à remonter le temps que ce site... J’y suis revenu et revenu encore. Outsider de ce monde que j'ai un peu parcouru, j’y ai retrouvé des visages longtemps oubliés, les noms des lieux, l’atmosphère, les parfums jusqu’aux émotions d’une autre vie... Pourtant bien peu nostalgique, je recherchais des échos sur "la Bulle" ou j'ai travaillé un été comme DJ en remplacement, sur Cannone, peut être sur le drugstore ou le pub Renault ; je n'ai pas été déçu. Nous voilà à notre tour, comme d'autres avant nous, à nous retourner sur notre passé, encore une fois : "avant c'était mieux" - mais peut-être, ce coup-ci, avant s'était vraiment mieux. Patrick.

- De Patrick le 29/6/2005. Pays: France  

Vraiment bien pour choper le blues...bref j'espère qu'un jour on ressortira l'oeuvre de Alain Kan qui ne mérite pas de sombrer dans l'oubli, tout comme les deux vinyls de Gazoline. Bonjour à Titus si tu le croise avant moi !!

- De Dirt le 27/6/2005. Pays: France  

 le site est génial mais il vaudra mettre des visite par video ça sera plus cool.

- De florentin le 17/6/2005. Pays: Belgique   Région: hainaut

 Salut et fratenité ! Tout d'abord je tiens à te manifester mon soutient, en effet j'ai lu la polémique qui t'as opposé fin 2000 aux petits gars du forum de tecknikart que tu as eu l'honneteté de retranscrire dans ton site. Je ne sais si tu as tout repris mais le ton général y est ! On ne peut s'empécher de partager parfois les critiques de "snobinard mondain" qui t'y sont faites et je m'explique : Comme je l'ai déjà écrit ici, ton site bien que plein de nostalgie et fort émouvant, ne retranscrit de l'époque que ton point de vue. On aimerait y trouver plus de fibre sociale! Mais bien sûr peut etre n'est-ce pas à toi qu'il faut le demander ? Ceci dit tu assumes avec beaucoup de courage tes origines et ton parcours et pour ça, pour tes efforts d'écriture, pour le boulot j'aime et t'applaudis ! J'apprécie aussi le calme avec lequel tu te défends en face des critiques d'un "Donz Soprano" qui pratique l'insulte à la mode situ avec un certain bonheur et tu sembles l'avoir compris, encore bravo. J'en profite pour te remercier de ta réponse à ma première contribution sur le livre d'or. Nous continuerons surement le débat sur le clubbing en privé je suis d'accord avec toi (et avec Alain) sur l'élégance nécessaire et le plaisir de la nuit (j'étais de ces fauchés déguisés qui se glissaient au 7...) Maintenant, Bernard, je voudrais m'étonner d'un lien que tu fournis en bas de la page "Les Gauchos" qui pointe sur un site qui raconte Mai 68 vu par...Les fachos de L'UNI ! Là je t'avoues que je suis surpris. Que tu n'ai pas la fibre très gaucho on l'avait compris au lu de la page, mais je ne te sentais pas engagé de ce coté ! Me serais-je trompé ? Je veux croire qu'il s'agit plutôt d'un effet de ton inculture politique que tu revendiques d'ailleurs... Et que ta bonne foi aura été abusée !Peut etre ne l'as tu pas lu complètement ce site, mais dès la premiere page leur haine pour les marxistes et autres juifs allemands est évidente ! Puis le reste du site ne cache pas ses origines. trouve nous vite un autre lien plus fréquentable ! Même, comme tu sembles le souhaiter, qui présenterait une vision de Mai non gaucho-conformiste, mais pas ceux-là !!! Seraient-ils quelques anciens de la bande du drug ? Lol ! Pour Mick qui s'énerve juste en dessous, je l'invite à visiter le site du "sombre crétin" : http://www.cybartv.org j'espère que ça suffira à le calmer sur la qualité de ceux qui tentent de penser un avenir pour le monde de façon joyeuse engagée et constructive!Looky mon pote qui alors que j'avais 17 ans (1973) m'a montré mes premiers lasers, m'a accueilli comme un frère sur la route de Chateauvallon, je te salue et t'embrasse chaleureusement. Longue vie à tous et beaucoup d'amour dans cette époque qui en manque tant ! Doc

- De Doc Computer le 11/6/2005. Pays: France   Région: Aquitaine

Salut Très biem ton site. Je l'ai trouvè, en cherchant Radio Ivre, où j'étais animateur dans les 80. Maintenant je suis journaliste au Portugal Americo

- De Americo le 10/6/2005. Pays: Portugal   Région: coimbra

Salut Bernard? Merci pour ton site dont on à tant besoin,je suis trés fier comme tous les potes zicos d'avoir fait pati du panel des Groupes Pros de 60/70 j'avais crée en autre "EMPIRE",Guitariste/Soliste de plusieurs Groupes connus à cette FABULEUSE EPOQUE...,tournant avec Robert Ismir,Eddy jones,ayant des articles de presse de mon pote Jacques Barsamian en autre...voyant avec colére qu'un sombre crétin écrit (ces années sont passées et c'est trés bien comme çà,et que çà va permettre de forger l'avenir des nouvelles générations,pauvre mec...)l'avenir c'est quoi la COURSE AU BLE A OUTRANCE DANS TOUS LES DOMAINES...,la concurrence sauvage,L'incompétence tous azimuts,maintenant les industriels (qui fusionnent tous les 6 mois)fabriquent dans n'importe quel domaine du matériel BON MARCHE...qui est lamentable et pourquoi FAIRE DU BLE...UNIQUEMENT,plus de concsience professionnelle etc,le Matos d'aujourdhui,je parle pour les instruments de zik en autre...Bernard tu as connu la rue de douai au 50 (chez Serge )Music Center,en autre de Leprêtre et Victor Flore le Super Sérieux de ces magasins ou la Music était reine et les Marshall Plexi de 68/69 c'est pas les MARCHESALLES (à 2 euros)de maintenant avec des esthétiques et des transistors de mes c...c'est de la vrai m...etc et ce mec nous dis qu'on va laisser un héritage aux nouvelles générations...ecoutez les potes plus jeunes qui pensez... on aurait tellement voulu vivre cette époque qui nous parait Fabuleuse,vous avez raison les mecs,jamais dans l'histoire de la Music il n'y a eu des momments si Magiques (et on donnerait 10 ou 15 ans de notre vie pour les revivrent),alors n'écoutez pas les conneries de certains,surtout que la Zik de maintenant...QUI...QUI à cette Belle EPOQUE que nous subissons peux arriver à la cheville d'un Jeff Beck,d'un Page(et j'étais avec Zeppelin et Pretty Things en 70 en coulisses à l'école centrale de Chatenay Malabry 92,qui à une voix MONSTUEUSE aujourd'hui d'un STEVIE WINWOOD, d'un VAN MORISSON,d'un JOHN FOGGERTY et sans parler des autres,toute la GRANDE ECOLE DE JOHN MAYALL qui à formé tous les grands...on n'a pas avancer d'une semelle sur LA CREATION,LE SON et...SURTOUT L'ETAT D'ESPRIT QUI EST LE NOTRE...Maintenant tout le monde s'enc..ha ouais c'est bien ce qu'on va laisser aux nouvelles générations,et soyons clair sans parler de Nostalgie c'est un constat...,Bernard excuse mais quand je vois ce genre de conneries çà m'énerve au possible...,j'ai trop de respect pour ce métier qui est toute notre vie...tu comprends. Sans çà ouais Amougies 69,ouais j'y étais en coulisses avec les Grands...putain que c'était bien et tout çà dans une ambiance ou la Music était reine...c'est pas les victoires de la music maintenant là c'était les Monstres de la zik et si on fait ce métier C'est GRACE A EUX,j'ai une sublime photo que je ne retrouve pas...,mais la scéne 12 collonnes Standel de chaque côté 6 Marshall 3 corps évidemment,Ludwig,Premier etc...enfin du vrai Matos de Folie...,que du Bonheur ce site et c'est une bouffée de bien être crois le bien,ouais j'y pense Mouna avec son vélo pour les manifs à St Germain...etc,si y'a une nana qui dis qu'on fumait un peu,ok mais c'était pas méchant comme maintenant,attends là aussi faut arrêter..enfin LES STONES sont encore là pour que la Zik existe encore,heureuseument...y'a bien une raison aprés toutes ces années...et qui fait mieux aujourd'hui....faut être un peu réaliste. Bernard,merci de tout coeur c'est vachement bien,et c'est à nous tous de faire découvrir aux...plus jeunes les VIRTUOSES qu'ils avaient,et malheureuseument (Les Pauvres),et c'est pas de leur Faute,mais leur époque est pourrie par le blé...et bon,espéront qu'ils vont s'inspirer de nos commentaires et S'EN SERVIR,et surtout pas des critaires d'aujourd'hui. Merci pour ton travail excellent. Cordialement. Mick.

- De Mick le 28/5/2005. Pays: France   Région: 92

Quel bonheur que de lire vos souvenirs sans y trouver d'amertume, il est courageux d'assumer ce qu'on a vécu, simplement. Vous êtes l'un des rares à témoigner au vrai sens du terme de cette époque. Vos "collègues" jouent parfois un peu trop les dandys- je pense à Eudeline dont je dévorais petite, les articles sans en comprendre, au départ un traître mot ! En 68, j'avais 2 ans, et mon grand regret sera toujours de ne pas avoir vécu au coeur des 70's. Cela étant, malgré le sida, le latex, des bandes ont existé dans les 80's autout du mouvement alternatif qui me semble assez fidèlement héritier de ce qui apu précedé. Sans le côté glam, moins show-buis extraverti. Mais loin d'Hendrix.

- De anna le 4/5/2005. Pays: France  

Cher Bernard, Je découvre ton site seulement aujourd'hui alors que la cinquantaine me pousse à mon tour sur mes traces... Joli travail ! Inutile de souligner l'émotion qui nous saisi tous ... D'autres t'en ont déjà fait part sur ce livre d'or ! La nostalgie est d'autant plus forte que nous ressentons tous confusément l'échec historique de notre génération ! Mais peut etre n'y avait-il pas de victoire possible pour nous ? Je veux dire que la tentation de se réfugier dans le passé est grande en ces temps... Car si victoire il y eu, elle y réside toute entière ! Maintenant avec Looky, je voudrais dire à quel point je suis étonné par la nostalgie ressentie par les gens n'ayant pas connu cette époque. Il ne tient qu'à vous de magnifier votre présent ! "On est toujours, jusqu'à preuve pratique du contraire, ce qu'on fait." Et puis, il n'y à pas que la barrière de l'age qui eu pu vous empécher de vivre pleinement cette époque, la barrière sociale aussi ! Quid mon cher Bernard des fauchés "la jet set et les fauchés, tout le monde se mélangeait" dis tu ? Je n'en ai pas vu beaucoup au 7 ! Le clubbing fut un naufrage pour notre génération. Les Quais de Seine, le Vert-Galand, jusqu'au milieu des 70's furent des lieus ou tous se mélangeaient. Que sont-ils devenus les zonards, piétaille prolétaire qui vous singeait, le savez vous ? Leur histoire à eux reste à écrire. Elle serait pleine de galères, drogues dures, sectes, prostitution. Voici la face noire de l'époque qu'il serait utile d'aborder dans ton site. Bien sûr, comme tu le dis tu n'est pas le mieux placé mais encore un effort camarade... Du fond du coeur Doc

- De Doc Computer le 27/4/2005. Pays: France   Région: Aquitaine

  Dany au dauphin est ravi de se revoir 30 ans en arrière. paris70.free.fr m' a rempli de Nostalgie et pour ma part, je ne regrette rien du passé et me souviens également de quelques personnages " consacrés en leur temps " à savoir : - Le Baron de Lima avec sa canne et ses Minets; - Moustaki, son collaborateur et Yann son boy-friend à côté de la tour de Nesle ( à côté du Tabou et du Pont Neuf ); - Denis PAGE et ses Minets au Drugwest sur les Champs-Elysées

- De Dany BRAVO le 26/4/2005. Pays: France   Région: Montpellier/ Languedoc-Roussillon

c'est encore moi ! je vais partir a la recherche de mes archives perdues ...invitations , photos , magazines , carnets secrets ... si ca vous interesse ...

- De NATACHA BEST le 23/4/2005. Pays: France   Région: paris
  http://www.bestofnatacha.com

merci pour ce voyage dans un passe commun , tout au moins a partir de 1978 , j'y ai retrouve tellement de vieux copains que j'avais presque oublies , la plupart perdus de vue d'ailleurs ! bien sur il en manque , mais je reviendrais jeter un coup d'oeil , au cas ou ... Foc Kan ( desolee pour l'orthographe ) avait une collection incroyable , ou peut on la voir ? Jenny Belair aussi , ainsi que Claude Challe , Bizot etc...

- De NATACHA BEST le 23/4/2005. Pays: France   Région: paris
  http://www.bestofnatacha

 Sympa ce site

- De Test le 9/4/2005. Pays: France   Région: Paris
  http://www.forum-peugeot.com

Tres Joli Site, <bravo> DuplusbeauAuMonde...

- De DuplusbeauAuMonde le 4/4/2005. Pays: France  

Flash ! Je suis tombé sur ce site par hasard, en cherchant des infos sur Philippe Morillon... peintre dont parle Pacadis dans un article de Libé (article lui-même réédité dans Nightclubbing chez Denoël). Et le moins qu'on puisse dire, c'est que je vais revenir souvent, juste le temps de tout digérer.

- De Mateo Simon le 14/3/2005. Pays: France   Région: Paris

Bon, çà va faire 3 ans que je visite ce site et franchement aucune déception. Toujours en évolution, toujours de nouvelles photos, toujours de nouveaux personnages, ... Ma sensibilité musicale m'attire d'office vers la période 1976-83 (bon j'avoue, j'avais 8 ans !!), soit punk, Palace & rub a dub et plus particulièrement cette Bande de Branchés au Bandeau, Façade d'un Nightclubbing qui craint pas !! .... Il y aurait franchement assez de personnages ( musiciens, rock-critiques, graphistes, acteurs, physios, ...)et des lieux (presque encore, vite faut se presser !!!) pour faire un sacré film ( il y a bien un type qu'à produit la Bande du Drugstore, alors !!). Enfin, bref, un super site, quoi ! j'attends la prochaîne pêche aux photos !

- De FRANKIE le 22/2/2005. Pays: France   Région: PARIS

 Merci Bernard , tu est notre mémoire, la photo que tu as mis de moi est très fresh. Des oublis parmi les disparus hélas; Amitiées . Bénédicte Siroux Taqi

- De Bénédicte Siroux Taqi le 12/2/2005. Pays: France   Région: Paris
  www.bsirouxtaqi.com

Bravo pour ce site que j'apprécie depuis quelques années déjà ! Et au passage, je conseille à tous de lire "Paris ne Finit Jamais" (éd. Christian Bourgois), d'Enrique Vila Matas, écrivain espagnol qui a vécu à Paris dans les 70's. Son livre est le récit de ses jeunes années à Saint-Germain des Prés. Alors installé rue Saint-Benoît, au-dessus de chez Marguerite Duras, il a beaucoup fréquenté la bohême de l'époque, qu'il évoque avec beaucoup de nostalgie et d'ironie. Ca ne devrait pas manquer d'intéresser ceux qui ont vécu cette période, ainsi que les petits jeunes comme moi qui auraient aimé la connaître !

- De Mountstuart le 12/1/2005. Pays: France   Région: paris

 A TOUS LES RETARDATAIRES JE LIS SOUVENT SUR CE FORUM COMBIEN VOUS REGRETTE D ETRE NES TROP TARD; QUE CET EPOQUE NE REVIENDRA PLUS; C EST VRAIS ET C EST BIEN AINSI? DE MEME QUE LES INCOYABLES ET MERVEILLEUSES NE SONT PAS A REGRETTER; Simplement de comprendre par le passé notre lien avec le présent et d'analyser ce qui en travers d'individualités, de lieux et circonstances a permis certains processus de créativité particulièrement a Paris, Londres ou Amsterdam. Il ne s'agit de cultures avec un grand C, ni d'Histoire de même, mais pluôt de lignes d'énergies qui sont là a toutes époques prétes a êtres rèveillées. Le passé est seulement présent pour consruire le futur. A vous les nouveaux nés de vous réveiller Looky

- De Looky le 25/11/2004. Pays: France  
  http://www.cybartv.org

 Salut Bernard Je n'arrête pas de relire et puiser des infos sur les années 50-60 (qui font la liaison avec ce qui s'ensuivi ) dans le livre vivant et super documenté de Jean michel Mension, " la tribu ",( edition Agnes Vienot ) - Livre primordial,pour moi qui ait vécu en partie cette époque, ,hélas passé inaperçu, traitant de la transition surréaliste au lettrisme et situationniste réalisée surtout dans la vie quotidienne de la rive gauche en travers d'évenements provocateurs de l'époque. A conseillé vivement pour les visiteurs de ton forum qui désirent aller un peu plus loin dans la compréhesion du mythe de St Germain des prés. Encore merci pour la réalistion de ton site. Looky http://www.cybartv.org

- De Looky le 25/11/2004. Pays: France  
  http://www.cybartv.org

 je suis allée sur ce site par hasard,alors que je cherchais des renseignements sur "les années hippies" (fin 60,début 70).je n'ai malheureusement pas connu ces années là,ce que je regrette énormément.mais je tiens quand même à vous dire merci pour ces anecdotes que vous nous faites partager et qui me transporte moi-même dans ces années-là.C'est un site complet,et vous faites le tour de tout ce qui a inspiré ces années là.Ah,notre société aujourd'hui a bien changé et je trouve cela bien dommage.notre société est devenue trop matérialiste,une société de consommation,de confort et on ne se rend même plus compte des petits bonheurs tout simple de la vie.Alors,merci encore bernard.PS:ceci est un message à ceux qui liront ce livre d'or.Arrêtez de vous prendre la tête pour des futilités et soyez heureux le plus simplement possible,c'est ça la solution!et comme on disait dans ces années là : FAITES L'AMOUR PAS LA GUERRE

- De élodie le 22/11/2004. Pays: France   Région: aquitaine

respect,pour ces ecrits ! 40 ans , 25 ans de punk et qu'ça dure ! un p'tit fuck pour la forme !!!

- De tattoojack le 22/11/2004. Pays: France   Région: centre

super site... que de nostalgie, plus jamais on ne revivra cela! Merci

- De monique .M le 10/10/2004. Pays: France   Région: ALSACE

merci francois pour avoir ecrit le livre "l'esprit des annees 70" et tristan tzara sur le "dada" j'adore la deep house musik et le fais de ne pas avoir connu les annees 70 puisque je suis nee en 78 me parnet de pouvoir m'imaginer ce que c'etait avant.merci t-seb des soirees mo-sound 4 ever deep respect

- De T-seb le 10/10/2004. Pays: France   Région: banlieue
  http://mo-sound.com

Hello Bernard ! Tout d'abord Big Up pour ton site et pour tes connaissances et vécus que tu nous fait partager avec passions ! Merci encore pour ce que tu apportes et pour les docs liés aux mouvements reggae ! @ bientot youp

- De youp le 7/10/2004. Pays: France   Région: Ouest
  http://www.jahsound.net

Mon chéri et moi allons nous marier et on souhaite que cette journée soit sous le thème des années 70. On est nés à ce moment là, on aime cette période, les fringues, la musique, la peinture et ce site m'a appris des choses : je vais m'empressser de les montrer à mon homme ! Merci et plein de bonnes choses

- De Emmanuelle le 23/8/2004. Pays: France   Région: région parisienne

1978-1985, j'aurais donné n'importe quoi pour avoir la vingtaine à cette époque, ici à Paris. J'ai eu la vingtaine 10 ans plus tard... Fan de Japan, de Marquis de Sade, de Taxi Girl, combien aurais je aimer écouter et vivre ces groupes au bon moment, faire parti du mouvement. Certes je suis assez actif dans ce qui ce fait d'"underground rock'n'roll" aujourd'hui à Paris et peut être que dans une vingtaine d'années on racontera nos frasques, sommes toutes très soft par rapport à ces années Palace, Si j'avais eu a vigtaine pendant cette période, je ne serait probablement pas allé jusqu'à la trentaine.

- De pj le 6/8/2004. Pays: France   Région: Paris

Je suis l'auteur de l'encyclopédie du hard-rock des seventies qui vient de paraître aux éditions Alternatives. Un des rares éditeurs qui garde encore cet esprit ! J'ai découvert ce site très récemment. Félicitations pour tout et aussi pour le coin musique (il m'aurait été bien utile !!).c'est un plaisir que de voyager sur votre site qui fait rêver. Denis, passionné des seventies.

- De denis le 1/8/2004. Pays: Nouvelle-Calédonie  

 Je suis tombée sur ce site il y a longtemps, au gré de surfs nocturnes sur un sujet précis : Keith Richards. On le croise ici en diagonale... D'ailleurs qui ne croise t-on pas ? Je n'aime guère ce rideau bleu en fond de page, mais ce que le site nous raconte d'une folle époque, oui.

- De el le 24/7/2004. Pays: France   Région: Paris

hello bernard nouvelle adresse pour mon site : http://www.cybartv.org nouvelles infos et doc sur la période 55-70 en cours également un dvd sur la période rive gauche 1955-70 recherches témoins a interviewer ( vidéos )

- De looky le 20/7/2004. Pays: France   Région: Paris
  http://www.cybartv.org

Je ne sais pas pourquoi cette période me fascine, la fin des années 70 et le début des années 80, quand on voit ce qui arrive aprés, on se dit merde ils ont vécu sur une planche à plus de 4000 mètres du sol en se foutant royalement de tomber. Je pense que c'est la même fascination que l'on a lorsqu'on seurf, on sait qu'on risque de se faire mal mais le plaisir, le frisson est plus fort. Aurais vraiment aimé connaître les fêtes du Palace. Rien de comparable à Paris maintenant. Pour ceux que le clubbing ne dégoutes pas, l'espagne est l'eldorado depuis des années. J'attend les prochaines mises à jour de ton site avec impatience.

- De Manu le 12/7/2004. Pays: France   Région: Paris

please guy man kkkeeeeeeepppppppppppp ofd radical

- De mugu le 1/7/2004. Pays: Côte d'Ivoire   Région: abj
  www.mugu

Bravo pour ce site et je veux ajouter nouvelles fraiches> Frenchies (le groupe ) meritait meilleure place, car pionniers> Ce que je sais d'eux aujourdh'hui: Kid Oliver le batteur et ancien amant du chanteur martin dune( redevenu J.M. Poire) est artiste peintre dans le sud de la france apres avoir travaille et vecu aux usa. il a 3 enfants dont une de 2 ans Linn Lingreen le guitariste vit en Normandie, ecris des scenarios et des nouvelles joue toujours de la musique, et possede un restau hotel sur la plage du debarquement> marie, il a 3 enfants. michael memmi le bassiste est devenu globe trotter photo reporter et partage son temps entre cuba, mexique et usa> il collabore toujours avec Fury et participe a nombreuses activites musicales et artistiques> il a une fille de 14 aans> Il etait celui que Valerie lagrange partit retrouver aux Indes. Ce groupe valait ce qu il valait et il faut re-ecouter pour juger, mais ses membres ont fait partie de la scene "coupole" Tous se souviennent...ILs repettaient avec Ch Hynde dans les caves de l Open market de Marc Zermatti, etaient de toutes les fetes de Kruger et Cotrell> michael fit la musique d'un show "campagne premiere" avec Marie France et toute la bande des Gazolines... Salut aux survivants et bravo pour ton site

- De zephyrin le 22/6/2004. Pays: Cuba  

 très beau site, g aprise beaucoup de choses. merci

- De thalie le 28/5/2004. Pays: France   Région: 94

 "Le passé culturel doit etre réinvesti ou disparaitre" Asger Jorn Vive l'internationale Skin head Situationiste. Ska , Soul ,Praxis et situation...

- De Reverend Josip Brogues le 23/5/2004. Pays: France   Région: Praxis City

Bravo pour ce site si rafraichissant. Permettez-moi dy ajouter ma petite pierre introspective qui peut être provoquera quelques émotions et flattera mon égo. Article paru dans Généreux spécial années 80 que je dirige et dans un bouquin pas encore paru en quête d'éditeur. Nous, on avait un mouvement esthétique pour sortir de la léthargie, de la crasse et de la vulgarité dans laquelle les générations précédentes nous avaient enfoncés. Il fallait résister ou s'engluer à notre tour. Ce furent les années new wave. La musique d'une époque, c'est le reflet du film qu'elle accompagne. La fin des seventies nous rassasiait ad vomitam le même navet avec pour bande son du disco, de la variété vulgaire (aujourd'hui qualifiée de kitsh), du baba, du rasta. Et basta. Les punks ont balayé tout ça. Leur "No future !" signifiait "No past !" On avait besoin d'être intelligents et de construire notre culture qui ne pouvait par réaction qu'être sombre et chic. Les synthétiseurs débarquaient. Ils tombaient bien. On voulait des sonorités propres et clean. On était techno parce qu'on avait perdu foi en l'humanité. On pensait connement que les machines seraient meilleures que les individus. Nos hymnes étaient "Are friends electric ?" de l'androgyne Gary Numan, "Electricity" d'Orchestral Manoeuvres in the Dark et les allemands de Kraftwerk pour l'ensemble d'une oeuvre au romantisme dévitalisé, de "Radioactivity" aux "Robots" en passant par "Computer love"... On avait un prophète : Alain Pacadis. Dans son manifeste "Un jeune homme chic", il écrivait : "Désormais nous allons pouvoir montrer au monde nos faces blafardes et nos coeurs couleur de ténèbres car our time is up !" La guerre était déclarée. Les soixante-huitards reniaient leurs idées généreuses pour devenir de vulgaires et bedonnantes ordures de yuppies individualistes. Même pas par cynisme désespéré, simplement animés par cette méprisable lâcheté. Quant aux ex babas barbus, ils étaient tombés dans une répugnante léthargie légumière qu'il fallait violemment dynamiter. On devenait straight parce que les autres étaient tordus. On s'habillait avec soin et on voulait être beaux parce qu'ils étaient laids et vulgaires. On était tristes parce qu'on n'avait pas envie d'être gais (et on n'avait aucune raison de l'être). On cultivait une haine farouche pour les pollueurs sonores qui véhiculaient la vulgarité musicale. Comment pouvait-on ânonner de telles conneries assorties de convulsions simiesques qui feraient se gondoler Sheeta quand le monde était si noir ? Ils n'étaient quand même pas tous sourds et aveugles ! Et on était snobs et distingués parce qu'on ne voulait vraiment pas être comme eux. On avait le courage d'être excessifs parce que la vie ne nous laissait pas le temps d'être raisonnables. On voulait être des héros romantiques, classiques, lyriques, tragiques... (il faudrait tellement d'adjectifs pour qualifier à peu près correctement à ce que nous inspirions, en fait on voulait tout.) On vivait à cent à l'heure. La new wave avait engendré une nouvelle scène qui réveillait aussi bien Paris que Londres, Berlin, Rome et New York. Et comment passer sous silence la frénésie des concerts presque quotidiens. Les nippons du Yellow Magic Orchestra sur scène au Palace écrasés sous des tonnes d'ordinateurs, de séquenceurs et de synthés. Un technicien occupant le milieu de la scène pour assurer le dispaching des différentes machines ! Et Stéphanie qui dansait fascinée par cette musique orientale et futuriste. Comment oublier ce concert aérien et puissant d'Orchestral Manoeuvres in the Dark ? Les machines jouaient si fort que les vibrations de la salle exerçaient une influence sur le système digestif de ceux qui étaient situés le plus près des enceintes. Les toilettes sont restées sold out toute la soirée ! Emilie, elle, était en transe. Impossible d'oublier le premier set de Tear for Fears toujours au Palace où je rencontrai Pascale. Elle avait une tête d'ange triste et des seins énormes insoupçonnables sous son pull sombre. Nous n'étions qu'une petite centaine d'initiés au premier concert de Depeche-Mode et quand Spandaü Ballet est venu jouer la première fois à Paris, on était pour l'occasion devenus nouveaux romantiques ou pirates pour danser toute la nuit sur la musique de ce groupe élitiste qui ne jouait alors que dans des châteaux, caves privées et autres endroits chics. La chemise trop ouverte d'Anne qui dansait au premier rang comme une folle la rendait plus qu'impudique. Le guitariste la matait sans arrêt. Aucun risque pareil avec les allemands de Kraftwerk : ils s'étaient fait momentanément remplacer par des mannequins de cire à leur effigie sur la scène du Captain Vidéo en bas des Champs Elysées, à deux pas du Palais présidentiel et la froideur de Human League réchauffait le sous-sol des Bains-Douches. Flock of Seagulls expérimentait le look novö et les dandies d'Ultravox distillaient leur élégance nostalgique pour les thèmes romantiques d'Europe centrale ("Vienna") ou mélancoliques ("Vision in blue", "Lament", "Rage in Eden") quand Visage louait l'esthétisme ténébreux ("Fade to grey", "Damned don't cry"). Je m'efforçait de mener en même temps une vie diurne faite d'études de marketing et de publicité. Etudiant studieux le jour, nightclubber la nuit (le terme avait alors encore un sens) passant alternativement des Bains-Douches au Palace qui programmaient pratiquement un concert par soir. Je faisais de la radio "libre" le week-end et avais porte ouverte dans ces endroits où l'usage veut qu'elle soit plutôt fermée. J'étais amoureux de la snobissime, blondissime, richissime et chiantissime Stéphanie, la plus jolie fille de la fac qui m'accompagnait souvent et s'ennuyait invariablement. C'était très chic. Au début tout le monde pensait qu'elle était ma petite amie. Je ne les contredisais pas. Elle non plus. J'avais simplement suivi le principe de Napoléon "Toujours attaquer en premier l'armée la plus forte". J'attaquais - trop mollement sans doute. Stéphanie ne se rendait pas. Les jolies filles étaient arrogantes, blasées et inabordables. Elles n'étaient pas là pour s'amuser mais pour poser. En toute logique, Stéph' voulut se confectionner un book de mannequin. Je me retrouvais réquisitionné photographe officiel. Séance de shooting dans son grand appartement de la rue de Rivoli avec vue sur les jardins des Tuileries. Alors qu'elle changeait impudiquement de tenue, Stéphanie m'a prié de l'embrasser. La séance se termina par des photos nues. Et par Stéphanie sur moi qui me faisait impeccablement l'amour dans sa chambre-mezzanine. Quand Madame mère est tombée une semaine plus tard sur les clichés, elle a simplement remarqué : "Putain, elle a de belles jambes ma fille !" Bref, nous sortions tous les soirs, nous n'étions qu'une poignée d'initiés à connaître ces groupes avant-gardistes qui rempliraient quelques années plus tard des stades entiers. On cultivait un véritable complexe de supériorité. On idéalisait nos existences en souhaitant influer sur le monde. L'époque était exaltante. Mais cette théâtralisation de chaque instant n'a pas su contaminer les foules et c'est le monde qui petit à petit nous a changé. Nous reste cet idéal de vie clean et parfaite qui ne laisse aucune place à la mesquinerie des cloportes. Finalement, on était cons et naïfs. C'était aussi l'époque des premières désillusions et des grands projets ajournés (on voyait tout en grand). En tous cas nos nuits étaient plus belles que leurs jours. Je redevenais chaque matin le vilain petit canard dilettante perdu au milieu des laborieux sans grâce et sans talent qui devaient en plus me prendre pour un mytho :"J'ai pris un verre avec Machin, j'ai vu untel qui m'a dit que..." Pourtant eux aussi les voyaient : à la télé. Du coups ils me tenaient à l'écart du groupe panurgien qu'ils formaient Conclusion mémorable : Je me souviens de Fabrice Emaer. Je me souviens d'Orchestral Manoeuvres in the Dark. Je me souviens des jeunes gens modernes. Je me souviens de la Gauche Caviar. Je me souviens des branchés. Je me souviens que ça faisait branché de dire branché. Je me souviens des minettes bêcheuses et sexy qu'on draguait dans l'escalier. Je me souviens que Stéphanie de Monac' y avait fêté le succès d'"Ouragan".Je me souviens d'y avoir vu les Plasmatics et Wendy O'Williams seins nus qui découpait à la tronçonneuse une guitare électrique raccordée aux amplis. Je me souviens de bourdonnements d'oreille. Je me souviens du concert de Tears for Fear. Je me souviens des rastas de Gainsbourg. Je me souviens du "Palace Magazine". Je me souviens de la Nuit des Nouveaux Romantiques avec le concert de Spandaü Ballet. Je me souviens des nouveaux philosophes, de la nouvelle droite, de la new wave et des nouveaux pauvres. Je me souviens qu'on aimait vraiment sortir. Je me souviens qu'on voyait souvent les mêmes têtes sans arriver à mettre de noms desus. Je me souviens du magazine Façade. Je me souviens que personne ne croyait à la réussite de Canal + qui se lançait. Je me souviens qu'il était très chic de s'habiller fifties aux Puces. Je me souviens qu'on dinait souvent dans le quartier des Halles avant d'aller au Palace. A l'époque le quartier était encore fréquentable. Je me souviens des perfectos noirs. Je me souviens d'Alain Pacadis, ethnologue, chroniqueur et envoyé spécial de Libé au bar du Palace. Je me souviens de Thierry Ardisson. Je me souviens qu'il fallait être blême, blafard, cafardeux et triste pour faire chic. Je me souviens de la soirée décadente du Caca's Club. Je me souviens que les serveurs étaient lookés en Thierry Mugler. Je me souviens d'A Flock of Seagulls. Je me souviens que les membres de Bijou accompagnaient Marie-France en cuir noir. Je me souviens d'Odeurs. Je me souviens qu'en juin, il faisait encore jour quand je sortais d'un concert pour partir en voir un autre aux Bains. Je me souviens du marathon organisé par Photo Revue : projection au Rex, festivités au Palace puis aux Bains. Je me souviens de Kraftwerk. Là, on ne rigolait plus ! Je me souviens d'Yves Saint Laurent. Je me souviens d'Edwige. Je me souviens de la première disgrâce du Palace à la fin des années 80. je me souviens de la mort d'une certaine atmosphère, d'une ambiance que ce théatre n'a jamais retrouvé. Je me souviens des affiches de Philippe Morillon. Je me souviens du sous-sol réservé aux happy-few qu'on avait appelé "le Privilège". Je me souviens de toutes ces superstars inoubliables dont je ne me souviens plus. Je me souviens de Guy Cuevas, le DJ du Palace qui avait sorti un disque "Pero Negro". Je me souviens que les invitations de Bazooka & Kiki Picasso représentant la foule accumulée contre les grilles de l'entrée portaient toutes la même mention : "Une invitation oubliée, une soirée gâchée". Je me souviens d'Andy Warhol. Je me souviens des choucroutes des filles des B 52's. Je me souviens des décors de Gérard Garouste. Je me souviens de grands dîners insensés (et bons). Je me souviens du 246 10 87. Je me souviens des japonais du Yellow Magic Orchestra qui inventaient le technopop et retournaient le vieux théâtre. Je me souviens du romantisme de Taxi Girl et du pragmatisme de leur manager Alexis. Je me souviens qu'il n'y avait qu'un petit million de chômeurs. Je me souviens qu'on y croisait tous les soirs des têtes connues qui nous donnaient le sentiment d'être importants. Je me souviens qu'on était créatifs. Je me souviens de costumes extravagants. Je me souviens que Régine avait racheté le Palace mais pas son âme. Je me souviens du début de la fin d'un mythe qui se déboulonnait sous nos yeux. Je me souviens qu'on s'amusait bien à paraître grands. Maintenant qu'on est grands, je me souviens qu'on était vraiment cons.

- De jean-christophe florentin le 21/5/2004. Pays: France   Région: paris

 Tres bon site bravo !

- De logo le 18/5/2004. Pays: France   Région: paris
  http://www.sonnerieportables.com

 Ce site est sensible, émouvant, humain, de chair et de sang, de sexe et de musique, d'amitiés et de séparations. La vie, en somme. C'est vraiment un des tout meilleurs sites "remembrance" de l'hexacône... respect !

- De chrisbriten le 17/4/2004. Pays: France   Région: paris 16

un peu triste 2 ne pa avoir vu lé Beru!ce site m'a bocou aidé pr fre un expo sur le mouvement punk en france.merci à tous c gen ki on créé l'histoir punk et faite en sorte ke les keupon ne s'eteigne jamai!!!

- De kk le 23/3/2004. Pays: France   Région: partout

Salut Bernard. Je voulais signaler, étant donné que j'ai vu sur ton site une photo de toi à un anniversaire de Laurent Sinclair, la sortie du nouveau disque d'un revenant, l'ex-taxi girl Daniel Darc. Un très beau disque d'un ancien punk qui vaut infiniment plus que ce qu'on veut nous faire passer comme de la chanson de qualité (Biolay, Bruni et compagnie) et qui humilie nettement la "concurrence". Donc je ne voudrais pas faire le représentant de commerce à deux balles mais achetez ce disque intitulé "crève-coeur", Daniel le mérite vraiment, ce type est précieux, c'est un vrai artiste et Dieu sait que c'est inestimable à une époque comme la nôtre où pulullent en masse les faux.

- De Jérôme le 29/2/2004. Pays: France  

 Ce site est vraiment genial,je le visites depuis des mois et je n'm'en lasses pas..;)), Celle qui aimais Alain Pacadis

- De Lizzie le 20/2/2004. Pays: France   Région: 59
  http://lizzies.punky.pages.free.fr

 42 ans cette semaine, et plus nostalgique que jamais d'une époque que j'ai intégrée vers la fin. En 1979 j'avais 17 ans, je passais le bac à Paris, et tout ce que vous décrivez, je l'ai vécu en peu en retrait, sans me "mouiller" vraiment,(et surtout sans toucher à la drogue) mais lorsque j'y repense... Les musiques,(incomparables musiques des années 65 à 83) les mouvements de mode, (ah la bande du drustore....) les mouvements de société de ces années là, vous les décrivez superbement bien dans votre site, et j'ai noté toutes les références bibliographiques pour me précipiter sur les bouquins qui parlent de cette époque. Vous m'avez bien fait rire avec la description des "minets", des "babas" et des "cocos". Comme vous, j'avais des copains dans ces trois milieux et je ne faisais partie d'aucun. Bien des années plus tard, fin des 80 début des 90, j'ai retrouvé lors de boulots en agences de communication des anciens soixante huitards maoïstes qui avaient gardé tous les défauts des gauchos 70 sans en avoir les qualités. Votre site me donne envie de me replonger dans les quartiers de Paris que j'ai arpentés ces années là, hélas il ne reste pas grand chose, les boites de nuit et les bars qui ont fait vos délices se sont transformés en magasins impersonnels, et la gentille provocation des jeunes de cette époque s'est transformée en véritable agressivité chez les "bandes" de maintenant. La non violence des hippies me manque, lorsque je vois le comportement des "jeunes" à casquette de rap... Les babas cool de maintenant sont des terroristes verts, rien à voir avec l'idéalisme fleuri de leurs ancêtres. Les minets du 16e qui pensaient beaucoup à s'amuser entre deux rallyes n'ont pas vraiment leur équivalent à notre époque, où la compétition , l'efficacité et le MBA à préparer laissent peu de temps pour draguer les filles. Bon voilà que je tombe dans le syndrome de tous les vieux cons "c'était mieux avant, ah-là-là-de-mon-temps".... Et oui, et votre site me caressant dans le sens du poil, j'y retourne de ce pas. Salutations émues d'une ex parisienne émigrée à Bruxelles

- De Angélique le 9/2/2004. Pays: Belgique  

pages: [1]-[2]-3-[4]-[5]

Signer le livre| Retour au site